Arm Pump


arm pump

« Comment lutter contre le mal aux bras ? »

Que l’on soit pilote du dimanche ou top pilote de grand prix, la pratique du motocross s’accompagne souvent du fameux ARM PUMP.
L’ARM PUMP correspond à la tétanisation des avants bras qui se transforment en véritables « bouts de bois ». Dans ces conditions, exercer une simple pression sur les leviers de frein ou d’embrayage devient un véritable calvaire. La douleur est telle que l’arrêt est obligatoire si l’on ne veut pas embrasser la terre et se blesser bêtement.
En motocross les muscles des avants bras sont extrêmement sollicités et donc tout naturellement ils augmentent de volume lors de l’effort.
Lors d’une séance de roulage l’effort est si intense que les muscles des avants bras se gorgent de sang, s’asphyxient et tétanisent. Sans entrer dans les détails, les muscles sont enveloppés dans une sorte de gaine très peu extensible et lors d’efforts importants les muscles se retrouvent bloqués au sein de cette gaine. C’est la forte pression musculaire sur cette sorte d’enveloppe qui provoque la douleur.
La première question qui vient tout de suite à l’esprit : existe-t-il un moyen de lutter efficacement contre le mal aux bras ?
Suite à la lecture de nombreux articles sur le sujet, j’aurais tendance à dire oui et non…
Ce qui est certain, c’est qu’il est possible d’atténuer et surtout de retarder l’apparition des effets de l’ARM PUMP, en effectuant de petits exercices d’étirements de base.
Avant d’oublier, petit point technique loin d’être négligeable : le réglage des suspensions.
N’hésitez pas à perdre un peu de temps sur ce point crucial (ou allez faire un tour chez un préparateur qui vous réglera vos suspensions aux petits oignons). Faites votre choix en fonction de vos moyens, temps, argent, mais une chose est sûre vos avants bras vous seront reconnaissants et vous le rendront bien sur la piste.
Avant d’attaquer de rouler, il faut faire une petite séance d’étirements spécifiques aux avants bras :

armpump1

Tendez les bras et ramenez les doigts vers vous pour étirer les muscles antérieurs des avants bras. Vous pouvez garder cette pause quelques minutes sans problème

armpump2

Ramenez doucement votre avant bras en arrière et posez la paume de la main derrière votre épaule

Vous pouvez aussi faire une petite série de pompes tout en douceur si le coeur vous en dit.
Le conseil de loin le plus efficace : il faut rouler en moto très souvent pour que vos muscles s’habituent à l’effort.
Lors de vos séances de roulage, pensez à bien respirer pour une oxygénation parfaite de vos muscles et prévenir la formation d’acide lactique responsable de sympathiques crampes.
Et puis inspirez vous du pilotage d’un certain Stefan Everts qui roule quasiment tout le temps debout , de cette manière il contrôle parfaitement sa machine et soulage ses avants bras au maximum. Je sais que ce n’est pas facile à mettre en pratique, mais les faits sont là, cette méthode est diaboliquement efficace.
(volontairement je ne parlerais pas de Ricky Carmichael qui roule assis quasiment tout le temps, mais il faut être honnête c’est un extra-terrestre dans le milieu du Mx).
Pour terminer et être le plus complet possible sur le sujet, il existe une solution plus radicale : la voie chirurgicale. Vous avez sûrement entendu parler du « syndrome des loges », l’intervention consiste à inciser la fameuse gaine « gênante » pour permettre une plus grande dilatation des muscles.
La majorité des pilotes de haut niveau se font opérer mais cela peut se comprendre car le motocross étant devenu leur métier, ils doivent mettre toutes les chances de leur côté pour être les plus performants. Il y a des exemples ou de très bons pilotes sont passés à côté de leurs saison en raison d’un mal de bras.

Mais comme toute intervention chirurgicale, il y a des risques :
– il peut y avoir des complications
– le résultat peut ne pas être transcendant.

Au bilan, cette solution drastique ne doit être envisagée qu’en dernier recours et pour des pilotes de bon niveau…
Mais cet avis n’engage que moi, à vous de vous faire votre propre opinion sur le sujet.

Share Button

Laissez un commentaire