Les Ampoules


Les ampoules

Les ampoules dont le nom  scientifique est phlyctènes apparaissent lors de frottements cutanés localisés.
Pour information la peau est composée de trois couches:

– l’épiderme: couche superficielle de la peau qui fait moins de 1mm d’épaisseur
– le derme: c’est la partie la  plus épaisse de la peau qui contient les vaisseaux sanguins, nerfs, tissus fibreux, follicules pileux mais aussi les glandes sébacées etc…
– l’hypoderme: composé de cellules graisseuses

 peau

Donc lors de frottements répétés, l’épiderme se décolle progressivement et une ampoule apparait sous la forme d’une bulle remplie de liquide.
La formation d’ampoules (moyen de défense de notre organisme) s’accompagne de fortes douleurs qui deviennent très rapidement handicapantes pour la pratique du motocross en toute sécurité.
En effet continuer de rouler dans ces conditions est quasi mission impossible et une chute peu très vite arriver et vous m’accorderez que se blesser à cause d’ampoules serait vraiment dommage.
La meilleur des solutions est de stopper de rouler dès l’apparition des premiers picotements et de sortir la trousse à pharmacie!
Les pilotes prévoyants ou souvent sujets aux ampoules réalisent en général un bon strapping (bande d’élastoplaste) qui  agit comme une seconde peau pour éviter l’apparition d’ampoules lors des séances de roulage.

 strapping

Quelques exemples de strapping

Il existe également des pansements spécifiques « anti-ampoules » à titre préventif. L’utilisation de talc peut fonctionner mais est à éviter si vous transpirez beaucoup (formation d’une sorte de pâte quand on enlève les gants, vous en conviendrez pas forcément très agréable).
Côté équipement : utilisez des poignées sans rainures au niveau de la paume des mains et prenez soin de bien choisir vos gants (attention à la position des coutures)  et pour ceux qui roulent avec des protègent mains sans ouvertures (faites des trous pour avoir une bonne circulation de l’air au niveau de vos petites mains).

Vous l’aurez bien compris, pour prévenir le mal il faut protéger les zones sensibles mais si malgré toutes vos précautions les ampoules apparaissent que faire?

 ampoules

Faut-il percer l’ampoule? arracher ou conserver la peau?

Pour commencer, il faut absolument conserver la peau car elle sert partiellement de pansement et permet d’éviter l’apparition d’une infection.
Certains conseillent de ne pas percer l’ampoule et de la protéger avec un pansement pour laisser l’organisme s’en charger.
Pour d’autres (conseils de sportifs de haut niveau), la meilleur solution est d’utiliser une seringue: il faut percer l’ampoule avec l’aiguille et aspirer le liquide qui se trouve à l’intérieur puis une fois cette opération effectuée, injectez à l’aide de la seringue de la Bétadine pour aseptiser. Répétez cette opération deux fois par jour pendant trois jours.
Pour ceux qui n’aiment pas les aiguilles, il existe sur le marché des pansements spécifiques (style Compeed) constitués d’un gel stérile qui apaise la douleur et qui affichent une bonne tenue (environ 24h, même après la douche), et ne pas oublier l’éosine: antiseptique desséchant qui marche très bien avec en prime une jolie couleur rouge…(moi j’aime bien comme le prouve la photographie ci-dessus…)

Concernant le remède de grand mère qui consiste à percer l’ampoule avec une aiguille et laisser un fil dépasser de chaque côté (même s’il a été préalablement trempé dans l’alcool, éosine ou Bétadine…) n’est pas du tout conseillé sinon gare aux infections!!

Share Button

Laissez un commentaire